Examen GD [UEF] – Janvier 2017

Vous trouverez ci-après le corrigé [solution portée à chaque fois en gras et soulignée] des questions à choix multiple posées, à titre complémentaire, lors de l’examen de Grandes doctrines de M1 du Pr Rials [Unité d’enseignement fondamental] qui s’est déroulé à l’Université Panthéon-Assas le vendredi 13 janvier 2017

 

M1 – Grandes doctrines [UEF 1]

Cours du Professeur Rials

Examen de l’hiver 2017

 

 

NB : le corrigé des questions complémentaires sera porté immédiatement après l’examen sur le site assasri.wordpress.com [les présentes pages mais avec les « bonnes » réponses soulignées et portées en gras]

 

Documents autorisés :

Tous documents sont autorisés – livres [le cas échéant annotés], notes manuscrites ou dactylographiées, photocopies, etc. Je dis bien : TOUS. [Les personnes chargées de la surveillance ne doivent pas être surprises de voir les candidats recopier un texte déjà composé : les sujets de l’exercice principal ont été communiqués aux étudiants dans la considération de l’impossibilité pour de tout jeunes gens, qui tout à la fois manquent encore de métier en de tels domaines et ne se sont que rarement dotés d’une doctrine personnelle patiemment mûrie, de composer quoi que ce soit d’un peu profond, ou qui le semble, sur une question difficile, en un souffle de temps.]

Toutefois l’on ne pourra se servir d’un ordinateur, d’une tablette, d’un téléphone portable ou de tout instrument électronique autorisant les mêmes fonctionnalités. Cela ne me gênerait pas vraiment à titre personnel, mais je dois éviter de semer un trouble excessif – il est possible d’ailleurs qu’il y ait ici des dispositions réglementaires, y compris locales.

 

Sujets :

Vous êtes invités à choisir un seul des sujets de dissertation [Exercice principal noté sur quatorze]. Veuillez bien porter votre choix au début de votre dissertation.

Vous êtes tous appelés à répondre à toutes les questions du bref QCM [Exercice complémentaire noté sur six à raison d’un point par réponse souhaitée – un point supplémentaire sera ajouté à ceux qui donneront six « bonnes » réponses sur six – l’on portera sept et non pas six]. Vous reporterez vos réponses au début de votre copie sur le modèle suivant :

Question x – réponse z

 

Exercice principal :

Au choix :

 

1er sujet : Vous traiterez, selon les perspectives que vous attribuez à Rousseau, le sujet suivant : le regard.

 

2e sujet : Vous traiterez, selon les perspectives que vous attribuez à Rousseau, le sujet suivant : l’homme.

 

 

 

Exercice complémentaire :

 

S’agissant d’un QCM, une seule réponse devra être retenue et portée comme indiqué ci-dessus au début de votre copie.

 

QUESTION I

Du « mercantilisme », tel qu’il a rayonné, doctrinalement mais surtout dans la pratique des États européens au XVIIe siècle, diriez-vous qu’il se manifestait en particulier par

  1. Une politique tarifaire attentive
  2. Un encouragement donné au commerce international
  3. Une interpénétration poussée de ce que nous distinguerions comme puissance publique et intérêts privés
  4. Un dirigisme souple
  5. Un « bullionisme » raisonné
  6. Une considération favorable des entreprises coloniales
  7. L’ensemble de ces traits sans exception
  8. L’ensemble de ces traits à l’exception de deux

 

QUESTION II

Laquelle des propositions suivantes vous semble-elle mériter d’être retenue concernant les mines du Potosi ?

A Ces mines d’or très abondantes, découvertes très tôt non loin de Mexico, dans la vice-royauté de Nouvelle-Espagne, atteignirent une production fabuleuse dans les années trente du XVIe siècle, avant d’entrer dans un déclin rapide

B Les mines d’or du Potosi, dites encore Minas Gerais, ne furent découvertes, au Brésil, qu’à la fin du XVIIe siècle, emportant un très sensible essor de l’économie portugaise. C’est en 1735 que fut mise au point la fameuse méthode dite Fejoada, consistant à purifier l’or en le faisant bouillir dans une grande marmite de haricots noirs [qui demeuraient comestibles]

C Ces mines d’argent, situées dans le Haut-Pérou, ce qui deviendra la Bolivie [mais relevait alors de la vice-royauté du Pérou], furent découvertes en 1545, si leur production s’envola à partir de 1570, le traitement du minerai se trouvant optimisé par la technique malsaine mais efficace de l’amalgame au mercure

 

 

QUESTION III

Voici un texte fameux, exposant la doctrine que l’on dit volontiers de l’ avantage comparatif » :

« Dans un système d’entière liberté de commerce, chaque pays consacre son capital et son industrie à tel emploi qui lui paraît le plus utile. Les vues de l’intérêt individuel s’accordent parfaitement avec le bien universel de toute la société. […] l’accroissement de la masse générale des produits répand partout le bien-être ; l’échange lie entre elles toutes les nations du monde civilisé par les nœuds communs de l’intérêt, par des relations amicales, et en fait une seule et grande société. C’est ce principe qui veut qu’on fasse du vin en France et en Portugal, qu’on cultive du blé en Pologne et aux Etats-Unis, et qu’on fasse de la quincaillerie et d’autres articles en Angleterre. »

De quelle plume est-il ?

  1. François Quesnay
  2. Karl Marx
  3. Adam Smith
  4. Jean-Jacques Rousseau
  5. David Ricardo

 

QUESTION IV :

Qu’est-ce que la « Vulgate » ?

  1. La traduction latine de la Bible originairement donnée par saint Jérôme
  2. La traduction de la Bible en langue vulgaire – ainsi la traduction allemande de Luther, anglaise de Jacques Ier, française de Lemaistre de Sacy, italienne de Machiavel, chinoise de maître Kong [pour nous Confucius], etc.
  3. Un délicieux exposé populaire versifié du dogme chrétien, donné avant même les conciles de Nicée et Constantinople [qui s’en inspirèrent beaucoup] par le premier évêque de Beauvais [Cæsaromagus], saint Lucien martyr
  4. L’on appelle en général ainsi la fameuse Septante, traduction de la Bible hébraïque en grec imputée à soixante-dix rabbins alexandrins autour de 280 avant l’ère chrétienne
  5. La façon dont les frères des Écoles chrétiennes et leurs élèves désignaient Les règles de la bienséance et de la civilité chrétienne de saint Jean-Baptiste de la Salle

 

 

QUESTION V

Parmi les tableaux qui ont été présentés et commentés dans le blogue, vous avez sans doute retenu l’un d’entre eux, peint en 1836 par Thomas Cole. Le peintre l’aurait intitulé « View from Mount Holyoke, Northampton, Massachussets, after a Thunderstorm » ; mais le public a pris l’habitude de le désigner simplement comme « The Oxbow ». Le même public, à juste titre très probablement, a déchiffré cette toile selon les termes d’un assez lourd symbolisme ; il y a vu une manière d’allégorie de son propre destin dans le « Nouveau Monde ».

Dans le quart inférieur droit de cette huile sur toile est représentée une étendue d’eau. Je ne vous demande pas quelle figure vous-même voyez dans la forme de cette étendue, mais quelle figure – en vue de quelle signification – y a peut-être vu le public, d’où le choix qu’il put faire d’un titre de substitution passablement ambivalent.

  1. Un point d’interrogation évoquant le sentiment d’incertitude de l’aventureux pionnier lancé westward à la conquête du wilderness
  2. Un accent circonflexe tendant un miroir au haussement des sourcils du peintre saisi d’un étonnement admiratif à la contemplation d’une campagne harmonieusement réglée par le travail des hommes
  3. Un cercle parfait symbolisant – faisant écho à celle même de Dieu – l’infinité de la volonté du « visage pâle », qui peut, dominant la nature, se murmurer qu’il est maître de l’univers comme il l’est de lui-même
  4. Un joug manifestant la domination de la nature par les pionniers
  5. Indubitablement la partie supérieure d’une croix ansée, dite croix du Nil ; les sites en ligne les plus judicieux ont parfaitement démontré que Cole, peintre de second ordre certes, était l’un des suprêmes maîtres de la redoutable secte des Illuminati – lesdits maîtres arborant l’ânkh nilotique, signe de vie, comme insigne de leur éminente dignité
  6. La bonde du Nouveau Monde, appelée à se muer en mugissant vortex aspirant l’ensemble du continent américain avec tous ses habitants, à l’exception de deux cœurs purs de l’union desquels naîtrait l’humanité nouvelle, selon une vieille croyance indienne – curieusement partagée par les Algonquins au nord et les Séminoles au sud – reprise à son compte par la petite secte apocalyptique dont le peintre Cole était l’un des pasteurs, annonçant l’écologie radicale et condamnant avec la plus grande sévérité l’entreprise d’arraisonnement total du monde par ses compatriotes

 

QUESTION VI :

Soit un cours imaginaire, rencontré en l’un de vos cauchemars de ces temps-ci. Vous y lisez cette phrase : « L’idée que, du jeu des passions – et non seulement d’une vertu classique, effective et répandue, par exemple, ou bien des corrections constantes de la seule raison humaine –, puisse éclore un ordre social viable et stable [moyennant tout au plus la médiation réflexive, minimale au fond, des calculs de la raison], en particulier parce qu’il faudrait consentir qu’il est des passions dont la vocation peut être d’assurer la contention ou la régulation d’autres passions, plus perturbatrices au fond, n’est pas étrangère à un certain nombre d’auteurs, et peut même former le cœur du montage de certains autres. »

Dans la liste donnée par ce professeur inconnu, un nom vous semble ne pas convenir :

A Hobbes

B Grotius

C Certains « économistes » du XVIIIe siècle

D Saint Augustin

E Pascal