Examen RI – septembre 2018

L1 – Relations internationales

Cours du Professeur Rials

Examen de septembre 2018

 

 

NB : le corrigé sera installé après l’examen

sur le site assasri.wordpress.com 

 

 

A/ Attention :

Le propos étant de permettre d’assurer le « rattrapage » de ceux qui auront bien voulu un peu travailler la matière pendant l’été, les questions seront un peu moins nombreuses qu’en juin et certaines – afin de conserver la somme maximale de cinquante points – auront des coefficients supérieurs à un.

Pour obtenir ces coefficients, je porterai, comme cela m’est arrivé dans le passé, des questions multiples – ceci n’est qu’un exemple =

soit une question numérotée 1-2-3 [c’est le cas ici],

il vous faudra répondre à cette question apparemment unique à trois reprises, et donc cocher trois fois la feuille d’examen.

Si vous êtes certains de votre réponse, vous cocherez trois fois de même ; si vous hésitez entre deux réponses, vous ne ferez surtout pas comme l’âne de Buridan qui, ayant également faim et soif, et se trouvant à égale distance d’un seau de picotin et d’un seau d’eau, n’ayant nulle raison de consentir un plus grand effort pour atteindre l’un que l’autre, mourut et de soif et de faim : vous cocherez l’une deux fois et l’autre une fois, etc.

B/Les modalités de correction demeurent par contre identiques :

– diviseur : 4 au lieu de 5

– élévation au demi point supérieur

– un point de plus – sur dix – sera mécaniquement donné à ceux qui auront obtenu 28 points ou davantage sur 50

exemple :

soit une copie comportant 29 réponses « bonnes » [c’est-à-dire 24 bonnes cases cochées sur le document d’examen, et non 24 réponses substantiellement bonnes – une bonne réponse à une question triple « rapporte » non pas un mais trois points] LIRE BIEN SÛR NON PAS 24 MAIS 29

1/ avec le diviseur de « droit commun »,

29 : 5 = 5,8

2/ avec le diviseur retenu, c’est-à-dire 4 :

29 : 4 = 7,25

3/ et donc 7,5 après élévation au demi point supérieur

4/ puisque 28 ou plus réponses « bonnes », un point sur dix ajouté

Par conséquent la note finale sera de 8,5

Quant à la moyenne, elle est obtenue avec 19 bonnes réponses sur cinquante.

NB = trois ou quatre « bonnes » réponses semblent être demeurées distinguées par des caractères gras dans le sujet distribué [si je me fie au document que j’ai communiqué, très probablement demeuré inchangé] ; cela ne modifie bien sûr rien à la notation ; un bon génie devait, en ce cas, veiller sur vous ; il m’a distrait pendant mon travail ; ne le contrarions pas surtout ; respectons, avec joie, son vœu.

 

CARTES

NB – Les trois questions qui suivent ne sont qu’apparemment longues du fait de l’exposé des motifs des pérégrinations ; considérez ce qui est souligné, et revenez-y ensuite si cela vous distrait dans l’autobus.

 

Carte 1.png

 

CARTE 1

 Question triple 1-2-3

Vous êtes un membre particulièrement apprécié du Dairat al-Mukhabarat al-Ammah, les services jordaniens ; vous êtes issu de l’étroite communauté druze du royaume hachémite ; vous avez l’habitude de travailler, bien entendu, avec la CIA et le MI6 ; appartenant à une minorité dans un pays par ailleurs inévitablement contraint, cela ne vous gêne pas ; vous aimez votre métier ; vous êtes une sorte d’artiste ; vous êtes un tireur d’exception ; mais vous n’aimez pas tuer lorsque ce n’est pas indispensable pour votre propre survie ; vous préférez, de beaucoup, être utilisé, comme c’est souvent le cas, en tant qu’agent de liaison et de transmission en quelque sorte, estaffette, courrier et même coureur, comme l’on disait autrefois ; l’on vous emploie dans de telles fonctions pour les missions les plus difficiles ; c’est que vous portez trois talents à un degré sans beaucoup d’équivalent ; vous parlez presque toutes les langues de la très grande région, sans aucun accent ; vous poussez l’art du grimage à une perfection stupéfiante ; contorsionniste d’exception, vous avez réussi plusieurs fois à vous tirer de très mauvais pas.

Cette fois, votre mission est d’une difficulté remarquable et vous devez la préparer avec le plus grand soin. Les amis de la CIA de vos supérieurs veulent communiquer une information de la plus haute importance aux jihadistes distincts des talibans auxquels, « in northern Afghanistan », ils ont plausiblement livré peu après le 20 août « arms and ammunition » grâce aux vols d’ « unidentified helicopters ».

Vos instructions sont complexes et vous obligent à soigneusement préparer votre itinéraire.

Voici les pays par lesquels, pour des motifs divers, vous ne devez en aucun cas passer pour vous rendre d’Amman jusqu’en Afghanistan, dans la région située entre Sar-e-Pol et Chagcharan, juste en-dessous de Mazar-e-Charif, à environ cent-cinquante kilomètres au sud de l’articulation de la frontière entre le Turkménistan, l’Ouzbékistan et l’Afghanistan – je les place par ordre alphabétique – : Arabie séoudite ; Chine ; Égypte ; Géorgie ; Iran ; Pakistan ; Syrie ; Tadjikistan, Turkménistan.

Il vous est encore demandé : de choisir le trajet le plus court parmi les trajets possibles ; de retenir le chemin le plus bref à l’intérieur même de l’Afghanistan [d’autant que, et cela tombe mal, l’une des rares langues que vous ignoriez pour l’essentiel entre Hindou Kouch et Méditerranée, est le pachtou].

L’on vous a autorisé à ne pas prendre de bateau au regard de votre très grande vulnérabilité au mal de mer [il vous arrive, le matin, taillant votre jolie moustache druze, déjà poivre et sel, en vous souriant avec complaisance, de murmurer : même les héros ont des faiblesses…]

Quels pays traversera successivement votre chemin [la liste comprend le pays de départ et le pays d’arrivée] ?

A Jordanie – Koweit – Irak – Azerbaïdjan – Kazakhstan – Ouzbékistan – Kirghizistan – Afghanistan

B Jordanie – Irak – Ukraine – Azerbaïdjan – Circassie – Russie – Kazakhstan – Kirghizistan – Afghanistan

C Jordanie – Irak – Turquie – Arménie – Azerbaïdjan – Russie – Kazakhstan – Ouzbékistan – Afghanistan

D Jordanie – Turquie – Irak – Azerbaïdjan – République populaire d’Alanie-Ossétie – Ouzbékistan – Afghanistan

 

Carte 2 Amériques latines.png

CARTE 2

Question triple 4-5-6

Vous appartenez à la Brigade Anti-impérialiste du Luxembourg [certains écrivent = Rosa Luxembourg, parce qu’ils n’en reviennent pas, mais il s’agit bien du jardin du Luxembourg, où, petit, car vous êtes hélas un enfant dévoyé des milieux huppés, vous faisiez naviguer en rêvant de jolis voiliers dans le bassin] ; cette cellule déterminée et prête à tout se murmure-t-il en très haut lieu [murmure dont la vocation est d’être rapporté par les journalistes], où l’on espère tenir, à la veille des européennes, une nouvelle affaire Tarnac ; votre petit groupe a déjà signé plusieurs modestes survols par drone de bâtiments publics, mais l’on redoute [ou feint de redouter] que vous ne soyez sur le point de frapper un grand coup ; l’inquiétude, assez vague, s’augmente de l’impossibilité dans laquelle les autorités se trouvent de vous identifier ; il est vrai que vous êtes redoutablement malins ; très bcbg, vous avez formé un Cercle des Jeunes Macroniens Sociaux-Libéraux de Progrès d’Assas, dans lequel vous vous employez, avec un grand mérite, à faire évoluer notre société sclérosée dans le bon sens en organisant des soirées de débat sur des thèmes prometteurs, autour, le plus souvent, d’anciens de l’ENA devenus investisseurs : « Demain, la retraite à quatre vingts-ans ? », « Vivre dans un mobil-home, une solution pour la mobilité des employés et la flexibilité de l’emploi », « Trois emplois, pourquoi pas ? », « Le salaire minimum : une entrave au progrès social », « Une TVA à 30% pour supprimer l’impôt progressif sur les revenus, c’est possible », ou « En finir avec la fonction publique française », ou encore « Vivement l’Université privée et payante ». Vos parents sont très fiers de vous. « Bon sang ne saurait mentir », murmure parfois monsieur votre père avec ce sourire béat qu’il n’arbore que lorsqu’il vous regarde, ou lorsqu’il prend le volant de sa Porsche Cayenne de fonction pour aller au bureau. Si cet infortuné savait ce que vous avez fait cet été ! J’en frémis.

Pour vous consoler de vos notes injustes de juin – la rédaction de vos réponses au cas pratique de droit civil en alexandrins n’a pas été comprise semble-t-il –, le cher homme vous a donné vingt mille dollars en liquide pour vos vacances ; vous êtes parti pour les Amériques ; mais pas où il pensait. Vous vouliez assister tout d’abord au grand « Congres[s]o de estudantes anti-imperialistas » tenu à La Havane dans le cadre de l’ « Organización Continental Latinoamericana y Caribeña de Estudiantes », fondée en 1966. Vous fûtes un peu déçu ; le mouvement vous parut un peu essoufflé ; il est vrai que les gringos et les compradores prennent la main partout depuis quelques années – même Lenín Moreno, en Équateur, paraît marcher main dans la main avec les services étatsuniens et souhaiter en finir au plus vite avec l’héritage de Rafael Correa. Vous partîtes ensuite pour le Nicaragua, où vous demeurâtes perplexe, vous demandant même – vous êtes devenu terriblement soupçonneux – si la contestation de gauche du président Ortega depuis la mi-avril, l’éclatement du sandinisme qui l’a porté au pouvoir, n’était pas l’une des manifestations majeures des manipulations du grand pays du nord dans son usuel propos – USAID et sanctions aidant – de regime change, et son vœu aussi d’achever la destruction de l’ALBA [Alianza Bolivariana para los Pueblos de Nuestra América ; il est vrai que vous pensez que les gauchistes sont toujours des alliés de la contre-révolution].

Bref, c’est le moral au fond des souliers qu’à la mi-juillet, Las ensoñaciones del Paseante Solitario à la main, vous quittâtes Managua, capitale du Nicaragua, et prîtes la route, en vue de gagner, à pied pour partie, en car le plus souvent – la distance est longue –, Caracas, au Venezuela, afin de rencontrer de jeunes chavistes en lutte. [Votre chemise rouge, étrange sous votre veste impeccablement coupée de jeune macronien d’avenir m’avait fait penser pendant l’année que vous étiez, au plus, pour quelque motif familial peut-être, garibaldien ; mais non, c’était un hommage à Chavez !]

Par quel pays passerez-vous inévitablement, sachant que vous demeurerez sur terre et que vous essaierez de ne pas trop rallonger le chemin [sauf un tout petit détour bien sûr à Santa-Marta pour poser vos yeux sur les lieux ultimes qu’a contemplé le Libertador à l’agoniemais cela ne change rien à la liste des pays, ni à son ordre] ?

[Je précise que, si vous devez passer par le Panama, ce dont je ne tranche pas, puisque c’est une partie de la question, vous aurez pris un pont pour franchir le canal ; non le Puente Atlantico, qui a pris du retard et n’est pas ouvert, mais, par exemple le Puente Centenario, ou le Puente de las Americas.

A Nicaragua – Honduras – Guatémala – Panama – Salvador – Venezuela

B Nicaragua – Costa Rica – Bélize – Pérou – Venezuela

C Nicaragua – Panama – Costa Rica – Colombie – République dominicaine – Venezuela

D Nicaragua – Costa Rica – Panama – Colombie – Venezuela

E Nicaragua – Mexique – Honduras – Bolivie – Venezuela

 

Carte 3 Le chemin de fer de M. Bolloré.png

CARTE 3

Question triple 7-8-9

Depuis l’enfance, vous collectionnez des trains Märklin et Fleishmann, encouragé par monsieur votre père, tout aussi passionné que vous, mais qui n’ose pas l’avouer trop, car cela contrarie beaucoup madame votre mère qu’il demeure aussi enfant à cinquante ans ; et vous lisez bien sûr l’hebdomadaire La vie du rail [au sens, il s’entend = du chemin de fer], et désormais, cela va de soi, Rail Passion et Historail. Votre mère, excédée, vous regarde parfois tous les deux et vous lance : « Vous devriez être gardes-barrière ! » Vous y songez ; vous préférez voir passer les trains que les lois et les arrêts. Dans cet ennuyeux cours de Relations internationales, vous n’avez aimé d’ailleurs que deux moments : celui, trop bref, du Bagdadbahn et celui du train africain de M. Bolloré. Sacré M. Bolloré ! Vous n’avez pas trop aimé l’huile de palme, ni certaines histoires portuaires – disons : complexes –, mais le train vous a plu – cet immense arc économique, et politique inévitablement, de trois mille kilomètres unissant plusieurs pays, grâce à la magie d’un rail réhabilité et rationalisé, complété là où il faisait défaut. Vous avez voulu, cet été emprunter de larges tronçons de cette grande boucle. Et là, vous vous êtes dit, pour la première fois depuis le début du cours, que vous eussiez dû jeter un coup d’œil sur ces maudites cartes. Depuis, vous l’avez fait, et vous répondrez sans peine à la question :

Quels pays traverse le chemin de fer de M. Bolloré tel que grossièrement représenté sur ma carte ? [ j’ai supprimé du tracé un petit appendice]

A Côte d’Ivoire – Burkina Faso – Tchad – Cameroun

B Guinée – Ghana – Niger – Togo

C Cameroun – Tchad – République Centrafricaine – République Démocratique du Congo

D Sénégal – Mauritanie – Niger – Cameroun

E Côte d’Ivoire – Burkina Faso – Niger – Bénin

[une indication supplémentaire, nullement indispensable mais qui aidera peut-être certains : la voie assure la jonction, notamment, dans l’ordre, d’Abidjan, Ouagadougou, Niamey et Cotonou]

 

DATES DEPUIS 1979

Question 10

En Égypte, après des mouvements populaires bien organisés, un coup de force militaire contre le président Morsi, issu des Frères Musulmans et soutenu par le Qatar et la Turquie, a eu pour effet, en particulier avec l’appui de l’Arabie séoudite, ce qui n’est pas sans conséquence, de porter au pouvoir le Maréchal Sissi, lequel fut par la suite élu à la présidence de la République. En quelle[s] année[s] a eu lieu ce coup de force puis l’élection présidentielle ? [sachant que le président al-Sissi a été réélu, vous le savez, en avril 2018]

A 2011 et 2013

B 2013 et 2014

C 2013 et 2015

D l’un et l’autre en 2014

 

Question 11

Ce que l’on appelle [en ne tenant pas compte du terrible et long conflit irako-iranien antérieur] première Guerre du Golfe, ou première Guerre d’Irak, ou encore guerre du Koweït, a eu lieu en

A 1990-1991

B 1988-1989

C 1992-1993

D 2003

 

Question 12

La dernière élection présidentielle en Turquie, laquelle a conforté le président Erdogan, a eu lieu

A Question non pertinente = M. Erdogan est un dictateur non élu

B Question non pertinente = M. Erdogan est demeuré Premier ministre après l’échec du référendum de présidentialisation d’avril 2017

C 2014

D 2018

 

Question 13

La révolution islamique iranienne – mais peut-être faudrait-il écrire = cette révolution iranienne qui s’est révélée comme une révolution islamique – a eu lieu en

A 1983

B 1979

C 1989

D 1999

E 2003

 

Question 14

Envisageons cinq pays jetés dans la plus terrible tourmente, du fait, soit exclusivement, soit pour l’essentiel, de l’action des puissances occidentales et de leurs alliés, depuis le début du siècle [par ordre alphabétique] = l’Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie, le Yémen. En quelle année le furent-ils respectivement ? Vous choisirez la liste qui vous semble convenable en retenant que l’ordre des dates correspond à l’ordre alphabétique ci-dessus retenu.

A 2001 – 2005 – 2013 – 2011 – 2015

B 2002 – 2004 – 2010 – 2012 – 2016

C 2001 – 2003 – 2011 – 2011 – 2015

D 2003 – 2001 – 2011 – 2013 – 2017

E 2000 – 2002 – 2008 – 2011 – 2014

 

Question 15

La guerre entre l’Irak et l’Iran a duré entre

A 1980 et 1988

B 1989 et 1997

C 1985 et 1987

D 2005 et 2013

E 1980 et 1999

 

Question 16

Le président Saddam Hussein a accédé à la présidence de la République d’Irak en

A 1963

B 1968

C 1988

D 1979

E 2003

 

Question 17

Comment, en ce moment, ne pas persister à évoquer la malheureuse « bande de Gaza » ? Comme vous le savez certainement, c’est Ariel Sharon qui a souhaité, pour des motifs divers, que Tel Aviv se désengageât de ce territoire surpeuplé, tout en conservant la maîtrise totale des frontières et des espaces aérien et maritime gazaouis. Son plan a été 1/approuvé par la Knesset puis 2/mis en œuvre, respectivement en

A 2000 et 2002

B 2004 et 2005

C 2013 et 2014

D 2008 et 2009

 

Question 18

De quelle année dateriez-vous, au terme d’un processus de dislocation entamé dix-huit mois plus tôt dans les pays baltes, la dissolution de l’URSS ?

A Été 1990

B Fin 1991

C Fin 1989

D Été 1992

E Fin 1988

 

Question 19

Le mouvement dit « euromaïdan » – dont les suites ont bouleversé profondément, et durablement, à la fois la vie politique – et économique aussi – ukrainienne et la situation internationale – s’est étalé sur environ trois mois :

A En 2012

B En 2015

C A la charnière de 2013 et de 2014

D A la charnière de 2012 et de 2013

E A la charnière de 2014 et de 2015

 

 

FILMS

 

Question 20

À propos du film « L’ami américain » [parfois connu comme « De Gaulle vs Kennedy »], de M. Patrick Jeudy, quelle réponse choisiriez-vous ?

A D’abord très réticents, les États-Unis aidèrent finalement la France à se doter de l’arme atomique, de la même façon qu’ils aidèrent la Grande-Bretagne

B Les États-Unis finiront par se résigner tardivement à ce que la France se dote de l’arme nucléaire [M. Henry Kissinger, conseiller à la Sécurité nationale puis Secrétaire d’État prétend même, dans le film – mais il ne lui déplaît pas, parfois, de se montrer un peu contrariant par rapport aux vues dominantes dans son pays –, y voir une sorte d’avantage], mais ils n’aideront jamais notre pays

 

Question 21

Concernant le film « Inside the Coup. The Revolution will not be televised », de Mme Kim Bartley et M. Donnacha o’Briain. Selon vous – sachant que les deux aspect, populaire et militaire, méritent la considération –, le coup de force finit par échouer

A Surtout du fait d’une mobilisation populaire massive et continue

B Parce que les hautes autorités militaires, divisées, devinrent rapidement flottantes lorsqu’il apparut que le gros de la troupe demeurait fermement attaché au Comandante

 

Question 22

À quelle conclusion vous incline plutôt le film « Afghanistan. Le prix de la vengeance », de MM. Éric de Lavarène et Alberto Marquardt ? Les talibans sont-ils :

A un mouvement religieux islamiste rigoriste à fort ancrage ethnique pachtoune, animé non par la perspective d’un jihad global, mais par celle d’un patriotisme afghan véritable, incluant certes dans ses perspectives la lisière du Pakistan

B un mouvement jihadiste international du type d’al-Qaïda et Daech, mais peu développé au Proche et au Moyen Orient, et surtout puissant en Asie centrale, en Asie méridionale et en Indonésie

C s’ils furent ce que porte A, et s’ils ne sont pas encore ce que suggère B, le sens de leur évolution a bien été de glisser de façon assez rapide de A vers B

 

Question 23

Le film « Les États-Unis à la conquête de l’Est » de Mme Manon Loizeau vous présente divers personnages, et en particulier le sénateur McCain. Dans quel pays ce très puissant sénateur, mort à l’âge de quatre-vingt-deux ans moins quelques jours le 25 août 2018 – après une longue vie politique employée très largement, surtout dans les dernières années, à nuire énergiquement à l’amitié entre les peuples et à miner la paix mondiale –, fait-il convoquer, dans l’imprimerie d’un personnage bouffon [mais sans scrupules] employé de « Freedom House » pour organiser des troubles à l’étranger, un ministre en exercice pour le maltraiter longuement au téléphone ?

A Serbie

B Géorgie

C Ukraine

D Kirghizistan

E Biélorussie

 

Question 24

Dans le Daghestan contemporain, tel que le présente le film « Daghestan. Des kolkhozes aux mosquées », de Mme Frédérique Longuet-Marx, de qui voit-on le plus le portrait ?

A de Lénine

B de l’imam Chamil

C du président Ramzan Kadyrov

D de Staline

 

Question 25

Le film « The War you don’t see », de M. John Pilger, place au cœur de sa démonstration la notion d’embedding ou d’embedment, d’incorporation, d’intégration. Qui s’agit-il d’incorporer, d’intégrer ?

A La troupe elle-même ; comme vous l’avez vu, le film porte un regard ethnologique sur les rites d’intégration permettant aux troupes étatsuniennes d’acquérir une forte cohésion, tout à fait indispensable, en particulier en zone de guerre

B Les effectifs divers d’une coalition multinationale et parfois multiculturelle [il ne vous a pas échappé que la tâche était d’une extrême difficulté]

C Les journalistes de guerre, mis à même par là de faire plus aisément leur métier, obtenant matière à des articles et images, mais d’une certaine façon mis aussi hors d’état de faire vraiment ce métier, ne voyant que ce qu’on veut bien leur montrer, et entrant aussi dans un inévitable processus de connivence

 

Question 26

Selon le film « La France en face », de M. Jean-Robert Viallet [inspiré par les travaux des nouveaux « géographes sociaux », en particulier de M. Christophe Guilluy] [vous retiendrez la réponse qui vous satisfait le plus :]

A les zones de « fragilité sociale » pèsent démographiquement plus lourd que les zones urbanisées bien ordonnées dans l’ensemble à la globalisation ou bien n’en souffrant pas encore, ou pas trop

B Non, ces zones tendent à devenir tout à fait résiduelles

 

Question 27

Le film sur les « routes de la soie », « La Chine à la conquête de l’Ouest », de M. Laurent Bouit, indique que le principal point de départ chinois de la route est la ville de Chongqinq. Laquelle des suivantes propositions ne retiendriez-vous certainement pas ?

A En très peu de temps, Chongqing est devenue une mégapole immense d’une trentaine de millions d’habitants

B Même si la route, terrestre et ferroviaire, est loin d’être achevée selon les configurations projetées, elle permet, en l’état, de gagner Duisbourg, sur le Rhin, en Allemagne, en une douzaine de jours au lieu de nombreuses semaines pour des navires porte-conteneurs

C Le coût du trajet ferroviaire vers l’Europe est toutefois au moins double de celui du trajet maritime [il faudrait deux cent-cinquante trains, comprend-on, pour transporter le contenu d’un grand porte-conteneurs…]

D Située au bord de la Mer Jaune, Chonqing sera aussi le point de départ d’une partie des principales routes de la soie maritimes ; son port est déjà, derrière Ningbo-Zhoushan et Shangaï, le troisième de Chine, et donc du monde [à égalité toutefois avec Singapour]

 

COURS ET ANNEXES

Question 28

Soit la proposition suivante : et la Chine et l’Inde, dont les populations sont numériquement proches, ont une population, chacune, égale en gros à la somme des populations des six pays qui les suivent dans la liste des pays les plus peuplés de la planète, à savoir les États-Unis, l’Indonésie, le Brésil, le Pakistan, le Nigéria et le Bangladesh. Diriez vous que cette proposition est

A grossièrement fausse car la population de la Chine ou de l’Inde est très supérieure – de l’ordre de cinquante pour cent – à la somme des populations des six pays évoqués

B grossièrement fausse car la population de la Chine ou de l’Inde est très inférieure – de l’ordre de quarante pour cent – à la somme des populations des six pays évoqués

C en très gros acceptable

 

Question 29

Laquelle des propositions suivantes, concernant l’évolution du cours du baril de Brent depuis un an vous semble-t-elle préférable ?

A Les tensions internationales ont emporté une hausse très forte du cours du Brent depuis le mois de mai, du fait de la baisse prévisible des exportations iraniennes, des menaces qui ne sauraient ne pas peser sur la circulation dans le détroit d’Ormuz et du dynamisme sans précédent de l’économie chinoise qui a renoué avec une croissance à deux chiffres. Les cimes atteintes à la fin du printemps de 2014 – un baril de Brent tournant autour de cent quatorze dollars – ont été largement dépassées cet été, avec des pics à plus de cent soixante-dix dollars

B Le baril de Brent, qui dépassait à peine cinquante dollars au début de septembre 2017 [après être tombé en-dessous de trente dollars au début de 2016] s’est très brièvement installé entre soixante-dix-neuf et quatre-vingts dollars au début de mai avant de se mettre à fluctuer modérément entre soixante-douze et soixante-dix-huit dollars. Alors que l’on apprend que les exportations pétrolières de l’Iran ont sensiblement décru avant même l’application des sanctions étatsuniennes, aucune tension haussière significative ne se manifeste encore

C L’accroissement de la production étatsunienne de shale oil, comme l’accroissement de la production de l’Iran depuis la levée d’une partie des sanctions à la suite de l’accord de Vienne de 2015, ont saturé le marché qui s’est effondré au moins de juillet, le cours du baril de Brent rechutant violemment à des niveaux de l’ordre de trente dollars, rappelant le début de l’année 2016

 

Question 30

Laquelle des propositions suivantes retiendriez-vous ?

A Depuis des années, malgré l’effondrement de certains cours, en particulier de ceux des hydrocarbures, la balance commerciale française est très lourdement déficitaire, de l’ordre désormais de soixante à soixante-dix milliards d’euros par an ; cette situation contraste, non seulement avec celle de l’Allemagne – très fortement – mais aussi – significativement – avec celle des Pays-Bas ou de l’Italie

B Racontars que tout cela ; la très brillante politique commerciale de la France dans le domaine en tout particulier des armes, depuis M. François Hollande, véritable as[tre] du commerce extérieur et de la théorie des cycles économiques – en particulier envers les monarchies du Golfe, qui s’équipent désormais essentiellement chez nous [ce qui leur permet de faire des merveilles au Yémen, en « dessoudant » des noces entières ou des cars tout pleins de « terroristes » de sept ou huit ans d’âge] – a permis un magnifique redressement ces dernières années, si bien que le déficit annuel, excessif certes, n’est plus que de l’ordre d’une dizaine de milliards. Les effets assurés de la politique conduite par le président Macron, visant à rendre sa compétitivité à la France, auront tôt fait de transformer un modeste déficit en net excédent ; routes de la soie ou non, la Chine n’a qu’à bien se tenir

C Much Ado about Nothing !, selon le mot de l’auteur du qcm [piqué à Shakespeare, soit dit en passant – ce type passe son temps à recopier les grands auteurs pour « faire genre » comme disait mon arrière-grand-mère]. Le commerce, c’est comme ça : c’est comme le temps ; les années se suivent et ne se ressemblent pas, « étés pourris » et « canicules » ; cela donne du grain à moudre aux imbéciles ; il n’y a jamais rien de « structurel » dans des déficits ou des excédents de la balance commerciale tels que ceux qui alternent en France.

 

Question 31

Parmi les propositions suivantes, laquelle écarteriez-vous sans hésitation ?

A Les dépenses militaires de l’Inde, rapportées à la population de ce pays, sont modestes

B Le fléchissement des cours des hydrocarbures a fini par conduire l’Arabie séoudite à modérer un peu ses dépenses militaires

C Les dépenses militaires de la France, pourtant un peu insuffisantes au regard des choix effectués, sont malgré tout les premières de l’Union européenne

D Les dépenses militaires d’Israël sont régulièrement un peu supérieures à celle de l’Iran ou du Pakistan, mais inférieures désormais à celles, croissantes, de la Turquie

E La Chine est le seul pays dont les dépenses militaires montent à sensiblement plus de la moitié des dépenses militaires étatsuniennes

 

 

Question triple 32-33-34

Un peu de géographie musulmane maintenant. Laquelle, je vous prie, des propositions suivantes ne vous convient pas [vous entendrez les choses statistiquement ; par exemple, si je portais = un Français chiite duodécimain, je dirais une chose possible mais non point fréquente, car les Français musulmans sont massivement sunnites pour des raisons touchant à l’histoire de l’emprise impériale française puis des mouvements migratoires ; lorsque, peu fréquemment, un Français, je ne dis pas une personne qui réside en France, est chiite, elle est généralement alévie car d’origine anatolienne ; en ce sens, ces mots – un Français chiite duodécimain – ne vous conviendraient pas, non pas comme forcément faux mais comme évoquant une situation très peu probable ; je demeure avec les chiites pour compléter ma règle du jeu : si je vous disais « un Pakistanais chiite », vous ne seriez pas surpris – les chiites sont très minoritaires par rapport aux sunnites mais très nombreux au Pakistan, à peu près vingt pour cent d’une population qui a un peu dépassé deux cents millions d’habitants : il ne saurait être hautement improbable sous la lune de rencontrer le représentant d’une communauté de quarante millions d’âmes].

Je commence – cochez, je vous prie, ce qui vous semble le plus improbable :

A J’ai rencontré le président Assad ; j’ai beaucoup apprécié le caractère multiconfessionnel de son entourage ; notez toutefois que son secrétaire particulier est alaouite

B Je suis allé à une réunion d’étudiants d’origine kurde de la Faculté ; presque tous étaient sunnites, mais une partie des Kurdes originaires de Turquie étaient alévis

C Mon amie Amina est transie d’amour pour un Omanais, petit-neveu du sultan Qabous ; son père, dont tu connais le rôle au Conseil Français du Culte Musulman, est furieux et sa mère pleure toute la journée car il est ibadite. — Ibadite ? Oh, ma pauvre chérie, mais tu sais bien que notre Amina est folle ; et dire que son cousin Hakim, bon sunnite, est si beau…

D J’ai rencontré un druze séoudien qui m’a dit qu’en Arabie séoudite sa communauté comportait un quart de la population, c’est-à-dire beaucoup plus que les chiites duodécimains dans le nord riche en pétrole de la région orientale d’ach-Charqiya

E Je donne bénévolement des leçons de français à des migrants qui viennent principalement du Yémen et d’Afghanistan ; j’en ai rencontré qui, pour me faire comprendre, se disaient chiites, les Yéménites se présentant finalement comme zaydites, et les Hazaras afghans comme chiites duodécimains, sauf un qui m’a dit qu’il était ismaélien.

 

Question 35

Voici trois propositions assez fameuses et qui, même si elles ne sont pas forcément si persuasives que cela, ont continué à beaucoup frapper certains esprits jusqu’à l’époque la plus contemporaine, non sans doute sans effets sur les choix stratégiques des uns ou des autres :

« Qui contrôle l’Europe de l’Est contrôle le Heartland ;

Qui contrôle le Heartland contrôle l’Île Monde ;

Qui contrôle l’Île Monde contrôle le monde »

À qui les attribuez-vous ?

A Alfred Thayer Mahan [1840-1914]

B Friedrich Ratzel [1844-1904]

C Zbigniew Brzezinski [1928-2017]

D Halford John Mackinder [1861-1947]

E Raymond Aron [1905-1983]

 

Question 36

Qu’entendriez-vous par stratégie d’Horace ?

A Le choix, s’il est possible, d’affronter ses adversaires successivement et séparément

B Le choix d’éviter la dispersion de l’adversaire afin de l’abattre en une fois

C Le choix de devancer l’adversaire en le frappant le premier

 

Question 37

Il est une expression que ceux qui sont un peu attentifs auront rencontrée un certain nombre de fois cette année, dans le cours oral ou les billets : « Great Game », Grand Jeu. Laissons Kipling de côté ici – cette question simplement : qu’entend-on ordinairement par « Grand Jeu » ? [je dis bien = ordinairement et strictement, car, bien entendu, lorsqu’une expression plaît, et ce fut et demeure le cas de celle-ci, nombre d’auteurs peuvent être tentés – et ici certains le furent -, soit de lui donner de l’extension, soit même de la transposer analogiquement]

A L’affrontement « Ouest-Est » tel qu’il est issu en particulier de la « Guerre Froide »

B La rivalité maritime de l’Angleterre avec l’Espagne, puis la Hollande ou la France, avant que la première n’établît sa durable supériorité

C La longue rivalité, en tout particulier en Asie centrale, de l’Empire britannique et de l’Empire russe

D L’affrontement entre Rome et les Réformes à partir du XVIe siècle, puis celui de la Sh’ia Ali, du parti d’Ali – les chiismes donc – et du sunnisme wahhabite

 

Syrie déf..png

Question 38

[PRENDRE LA CARTE COMPLÉMENTAIRE POUR CETTE QUESTION ET LES TROIS SUIVANTES]

Voici quatre ensemble de questions touchant à la géographie de l’actualité politique syrienne des dernières années et, pour l’essentiel, des huit derniers mois. Vous éliminerez la proposition qui vous semble ne pas convenir :

A la Ghouta est immédiatement à l’est de 5

B le 9 correspond à Idleb

C le 3 désigne Deraa

D le 14 est Deir ez-Zor

E 12 désigne le fleuve Tigre

 

Question 39

Vous éliminerez la proposition qui vous semble ne pas convenir :

A At-Tanf se trouve au 4

B le 9 correspond à Manbij

C le 2 désigne Qouneitra

D le 10 est Alep

E 13 désigne Palmyre

 

Question 40

Vous éliminerez la proposition qui vous semble ne pas convenir :

A Tartous se trouve au 7

B le 8 correspond à Homs

C le 1 désigne le Golan

D le 15 est Raqqa

E le 11 correspond à Afrine

 

Question 41

Vous éliminerez la proposition qui vous semble ne pas convenir :

A le 8 désigne Lattaquié

B Damas est au 5

C Homs correspond au 6

D le 13 marque At-Tanf

E 12 signale l’Euphrate

 

Question 42

Les drapeaux des pays arabes jouent avec un petit nombre de couleurs qui tendent à être toujours les mêmes. Cela tient à ce que ces couleurs proviennent du drapeau utilisé dans la lutte arabe contre l’empire ottoman de 1916 à 1918. Le curieux tient à ce que ce drapeau de l’émancipation arabe fut dessiné par un sujet de la brillamment manipulatrice et méthodiquement impérialiste Albion – dont le rôle [que l’on songe au colonel Lawrence !] fut éminent dans cette affaire, et demeure considérable, du moins en sous-main, dans la région, malgré la substitution très large des Etats-Unis au Royaume-Uni –, le diplomate Sykes [celui des futurs accords Sykes-Picot qui établiront les frontières dans le « croissant fertile »]. Quelle est la meilleure réponse ?

A Ces couleurs sont le blanc du califat omeyyade de Damas, le noir du califat abbasside de Bagdad, le vert du califat fatimide du Caire, le rouge de la dynastie hachémite

B Plutôt : le noir des omeyyades, le vert des abbassides et le rouge des fatimides

C Plutôt : le blanc de la pureté, le noir du deuil, et le rouge de la guerre sainte

D Plutôt : le vert du prophète, le noir d’Ali, le blanc de Fatima, et le jaune du désert – les chiites ajoutent une touche de violet, d’une façon ou d’une autre, couleur qui évoque le martyre de l’imam Husayn

E L’on chercherait en vain une telle stabilité chromatique !

 

Question 43

Voici des orientations possibles pour la politique turque ; laquelle serait, dans les termes, dépourvue de sens ?

A le néo-ottomanisme

B un effort supplémentaire en vue d’adhérer à l’Union européenne

C le panarabisme

D le panturquisme

 

Question 44

Il y a de significatives – parfois très significatives – minorités kurdes, se comptant par millions, dans les pays qui suivent, à l’exception d’un, où les Kurdes se comptent par dizaines de milliers seulement – lequel ?

A Iran

B Turquie

C Irak

D Syrie

E Jordanie

 

Question 45

Parmi les propositions suivantes, il en est une que vous ne retiendrez pas – laquelle ?

A L’Irak est un pays majoritairement chiite

B mais où une partie seulement des chiites est très sensible à l’influence iranienne

C d’autres chiites éprouvant un sentiment plus grand de distance, pour des motifs tant nationaux que doctrinaux [touchant en particulier au rejet du Velayat-e faqih]

D la minorité sunnite se trouvant elle-même divisée entre Kurdes et Arabes

E tous ces traits contribuant, à la faveur d’un mode de scrutin souhaité à dessein par Washington pour emporter un tel effet, à une pulvérisation des forces politiques

F sans que cela n’ait empêché la Marche pour les Réformes, alliance conduite par Sayyed Moqtada al-Sadr, chiite hostile à la domination de Téhéran, d’obtenir près de quarante pour cent des voix et presque la majorité des sièges à la faveur d’une mobilisation électorale sans précédent lors des élections parlementaires du 12 mai 2018

 

Question 46

Parmi les propositions suivantes [ou ensembles de propositions], il en est une [ou un] que vous seriez heureusement inspiré d’écarter – laquelle [ou lequel] ?

A L’Iran, pays immense d’une taille triple de celle de la France métropolitaine, situé à la charnière de mondes divers, pourvu d’une population nombreuse de plus de quatre-vingt-deux millions d’habitants,

B riche d’une très grande histoire, réorientée à partir du XVIe siècle par la dynastie séfévide qui a dessiné la configuration régionale à venir par sa conversion au chiisme ;

C et irrigué par une très haute culture, du fait de l’interaction dans la longue durée de l’islam avec des traditions spirituelles antérieures, à commencer par le bouddhisme theravada [le Bouddha – Siddharta Gautama – n’est-il pas né au pied de l’Elbourz, sur les bords de la Caspienne, où son père était un fameux pêcheur d’esturgeons ?]

D mais pays, contrairement à une idée reçue, multiethnique et multiconfessionnel, mais avec une domination nette de la population persane [un peu moins des deux tiers], et surtout, on l’aura compris, du chiisme duodécimain [près de quatre-vingt-dix pour cent – et cette dimension est au cœur de l’unité nationale iranienne],

E pays affaibli, après le temps de la grandeur Safavide, rétabli dans une certaine mesure sous la dynastie Khadjar [1794-1925], mais internationalement comprimé alors dans le cadre du « Grand Jeu » ; puis victime de sa chance – un sous-sol riche en pétrole accroissant sans mesure, dès avant Quatorze, les pressions et rivalités européennes.

 

Question 47

Une offensive terrestre contre l’Iran depuis l’Irak rencontrerait notamment l’obstacle d’un massif montagneux important [en dehors même, rendant l’accès par la Turquie tout aussi difficile, de l’Elbourz, qui remonte au nord-ouest jusqu’à l’Arménie et culmine dans cette région à 4811 m au Mont Savalan – une taille d’homme de plus que le Mont Blanc/notez que le fameux mont Elbrouz se trouve dans le Grand Caucase et non dans l’Elbourz] – lequel ?

A les Carpates et leurs redoutables vampires

B le Zagros

C l’Hindou Kouch

D l’Himalaya

E le Grand Caucase

F le Grand Balkan

 

Question 48

De la très vive hostilité d’Israël envers la République Islamique d’Iran, vous diriez plutôt :

A qu’elle est un trait constant, depuis l’instauration de l’État d’Israël en 1948 [sur la base du plan de partage de l’ONU de 1947], résultant d’une forme de déterminisme géopolitique

B qu’elle a commencé lorsque l’on n’a plus pu écarter la possibilité que le Chahinchah Mohammed Reza Pahlavi n’ait nourri des ambitions nucléaires

C qu’elle ne s’est affirmée, mais alors de façon immédiate, qu’avec l’instauration d’une république islamique à la suite de la révolution de 1979

D qu’elle ne s’est développée que tardivement, Israël constituant plutôt en ennemi principal, jusqu’en 2003, l’Irak, plus proche [voire la Syrie bien sûr] , et n’hésitant pas même à apporter une certaine aide à l’Iran pendant sa longue guerre avec l’Irak

E qu’il ne faut en aucun cas se l’exagérer : ces dernières années, les relations de Tel Aviv avec Riyad sont beaucoup plus mauvaises que celles qu’il entretient, en dépit de légers dissentiments, avec Téhéran

 

Question 49

Vous avez sans doute compris que le régime iranien ne ressemblait guère à la caricature que l’on en donne ; il est certes déconcertant pour un occidental d’aujourd’hui, non seulement du fait des implications du velayat-e faqih [et notamment de la figure institutionnelle du Rahbar, du Guide], mais encore par son extrême et subtile complexité ; toutefois, cette complexité a pour effet des jeux d’équilibres délicats qui ne permettent guère de parler de dictature, et qui favorisent un régime dont il est étrange que les occidentaux semblent le juger plus fâcheux que celui des monarchies patrimoniales du Golfe ; il s’agit simplement d’un régime islamique et, dans un tel régime, la loi religieuse ne saurait ne pas avoir préséance sur la loi civile. Pourtant, nous parlons avec un mépris infini du « régime des mollah », suggérant non seulement le poids de la loi religieuse dans un régime islamique, mais l’exercice effectif de l’essentiel du pouvoir par le clergé en tant que tel, dans le cadre d’une théocratie s’accomplissant, grâce à l’existence d’un clergé hiérarchisé, en pure et simple hiérocratie. L’évolution de la composition du Majlis confirme-elle absolument une telle vue ou non ? Des trois propositions suivantes, laquelle vous paraît la plus adaptée ?

A Le nombre de clercs chiites siégeant au Majlis a décru, dans l’ensemble régulièrement, passant d’une cinquantaine de pourcents dans la première moitié des années quatre-vingt à sensiblement moins de dix pourcents désormais

B Le nombre de clercs chiites siégeant au Majlis a reculé régulièrement de 1980 à 2000, passant d’une soixantaine à une vingtaine de pourcents, puis il a crû à nouveau très rapidement avant de se stabiliser à un niveau élevé et, effectivement, près de la moitié des députés demeurent aujourd’hui des « mollah »

C La révolution islamique a été un processus progressif, s’intensifiant à la faveur de la guerre contre l’Irak, mais curieusement, s’amplifiant encore après la mort de l’ayatollah Khomeyni en 1989 ; la composition du Majlis reflète bien cette tendance puisqu’il comportait autour de vingt pourcents de membres du clergé en 1980, trente en 1988, cinquante en 1996, une stabilisation puis un certain décrochage pouvant être relevés ensuite, mais la stabilité prévalant depuis 2008, avec un pourcentage de clercs tournant autour de quarante pour cent, ce qui est certes beaucoup.

 

Question 50

Le 31 août, un très haut responsable du Donbass a été assassiné. Il s’agit de

A Igor Strelkov

B Dimitri Trapeznikov

C Leonid Pasetchnik

D Zakhar Prilepine

E Igor Plotniski

F Alexander Zakharchenko