Réponse à une étudiante de première année

Madame,
Voici, j’ai porté ce soir en ligne ce que je voulais absolument porter avant de ne pouvoir pas écrire pendant trois jours, et je vous réponds donc.
Tout a été, il me semble, dit et redit – j’ai été disponible pour toutes les questions pendant trois mois, arrivant en avance, répondant, avec joie, à tous ceux qui me faisaient l’honneur de m’interroger -, mais je ne vous fais aucun reproche = c’est ainsi.
1/ le billet du 19 janvier indiquait le programme, nullement nouveau dans sa structure ;
2/ le billet du 1er novembre 2018, mentionné par le précédent, annonçait la liste des films ;
3/ s’agissant de la partie orale du cours, j’en ai installé un développement en ligne dès les deux et trois mars ; j’en porterai une autre partie dans une huitaine ; certaines choses, bien sûr, demeureront inédites — sachant que mes cours sont chaque année nouveaux, et que je ne peux mettre tout en ligne faute de temps – une chose est d’écrire, un peu vite, autre chose de mettre en ligne, à peu près proprement, un texte ;
4/ une liste de billets passés se trouvant « au programme » est énumérée dans le billet du 19 janvier ;
5/ les « billets qui viendraient » [19-I] sont venus depuis leur annonce – en incluant bien sûr celui du 26 janvier ;
6/ j’ai promis en cours une suite aux billets des années précédentes intitulés « Quelques variétés… », afin de vous fournir les valeurs que vous étiez appelés à suivre ;
7/ je pense que les modalités de notation seront, d’une façon ou d’une autre, marquées par le même esprit que l’an dernier.
Vous ne m’en voudrez pas de m’en tenir au principe d’égalité en installant ces quelques lignes sous la forme d’un bref billet.
Je vous prie d’agréer, madame, l’expression de mes pensées dévouées.
Pr Stéphane Rials